Google et le blues des bibliothécaires

Mardi 1 juillet 2008

Depuis plusieurs années, Google a lancé une grande entreprise de séduction pour numériser à tour de bras les livres des bibliothèques. Les USA furent fer de lance, quand la francophonie freinait des 4 fers (rare contre-exemple : Lausanne).

Le modèle proposé par Google ne convenait pas à notre culture, et était assimilé à du vampirisme.

Aux States, une voix (et ce n’est pas la première) avoue s’être faite flouée : Comment Google a usé des bibliothèques… et s’en est débarassé.

En gros, il relate comment Google, après avoir fait un vaste plan Comm’ auprès des bib’, en étant présent sur les salons, congrès (ALA), blogs – s’est tout simplement tue depuis 1 an.

***

Vous me direz : "c’est antithétique avec mon discours habituel et mon post d’hier ?"

  1. oui, c’est vrai, mais pour autant, l’honneteté m’oblige à relayer ce billet
  2. et pas tout à fait, puisque je pense justement que notre enjeu consiste à trouver le bon modele économique/partenarial - pour ne pas se rendre inutile au bout de quelques temps.
About these ads

One Response to “Google et le blues des bibliothécaires”


  1. [...] das Thema “Google et le blues des bibliothécaires” das Sommerthema 2008? Steven M. Cohen bloggt jedenfalls, was in der ALA wohl momentan einige [...]


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Joignez-vous à 33 followers

%d bloggers like this: